Logo
menu

EWQL Goliath

   

Descendant de East West Quantum Leap Colossus, instrument virtuel équipé d’une banque de 32 Go et sorti entre 2005 et 2006 (souvenez-vous de ce que représentaient alors 32 Go d’instruments), Goliath est la nouvelle version de celui-ci.

East West, en plus d’intégrer Goliath à son « Play engine« , interface évoquée dans mon article sur Symphonic Orchestra Platinum a notamment ajouté un piano Bosendorfer récompensé par plusieurs magazines spécialisés et quelques Go de nouveautés que seuls les grands gourmands insatiables utiliseront à 100%.

sebastien-angel-east-west-quantum-leap-goliath

L’intérêt d’une telle banque est de pouvoir y chercher des instruments complémentaires à ceux qu’on possède déjà ou simplement, de débuter avec une collection intéressante (même si tous les sons ne vous donneront pas une satisfaction universelle).
Je l’utilise notamment pour le Bosendorfer qui a des sonorités douces et profondes, le Rhodes qui est plutôt réussi, et parfois les synthétiseurs qui peuvent épaissir un son ou donner une ambiance très spécifique à un morceau.
EWQL Goliath, dans le détail, apporte également la possibilité de travailler le son en détail grâce à un panneau de contrôle plutôt complet, même si on peut regretter que certains sons embarquent de la reverb (on souhaite parfois avoir la prise la plus sèche possible pour avoir plus de latitudes au mixage).

Le nombre important d’instrument compte des instruments ethniques, électroniques, dont des kits de batterie très utiles ainsi que des kits de batteries acoustiques (même si un peu restreints par un manque de réflexion sur le Round Robin), et il faut prendre un peu de temps pour apprivoiser l’ensemble de la librairie, rentrer dans le détail de chaque instrument, sans compter que « Play » est un système pensé pour le jeu au clavier (au contrôleur MIDI en tout cas). La programmation est moins aisée mais tout-à-fait possible bien entendu.

La sections « Choirs » ou choeurs, peut être utile pour donner, également, une ambiance particulière, et elle a le mérite d’intégrer tous les pupitres nécessaires, ainsi que les « Men shouts » (cris d’hommes pour les francophiles) qui soutiennent particulièrement bien les mouvements épiques et rythmiques.

Voici un exemple d’exploitation de Goliath :

Egyptian Gods – Osiris

 

Partager cet article
Partager par mail Facebook Twitter Google +
Catégories : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*